Dure, dure le changement

J’ai commencé à lire le livre de Richard DuFour et Robert Eaker, Communautés d’apprentissage professionnelles (Méthodes d’amélioration du rendement scolaire). Très potable et pertinent.

Au sujet de la complexité du processus de changement dans une organisation, ils citent Michael Fullan qui dit que «le conflit est un aspect essentiel de tout projet de changement couronné de succès».

Plus loin, ils citent John Kotter qui a identifié huit erreurs fréquentes qui surviennent au cours du processus de changement :

  1. Une trop grande complaisance
  2. Le défaut de former un groupe directeur suffisamment fort
  3. Une sous-estimation de la force de la vision
  4. Une mauvaise communication de la vision
  5. Le fait de laisser les obstacles structurels et culturels entraver le changement
  6. Le fait de ne pas créer de gains à court terme
  7. Le fait de déclarer victoire trop tôt
  8. L’omission d’ancrer le changement dans la culture

Pour qu’il y ait véritable transformation des écoles, le catalyseur essentiel et durable n’est pas le sentiment d’urgence mais plutôt la projection d’une vision convaincante de ce que l’école peut devenir; une vision qui projette une image constructive et une alternative pratique clairement préférables au statu quo.

Ce livre est disponible en français.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s