Pour l’amour des enfants

Décidément, mes billets se suivent mais ne se ressemblent pas…

Je vous offre ici un extrait de poème absolument splendide :

*************
Anne Marie

quand ma petite fille me sourit
je crois croquer un soleil

quand elle m’attire dans le lac de ses yeux
j’y voudrais boire la lune

quand elle me murmure une histoire
je sens toutes les branches
de toutes les forêts qui me caressent

quand je la regarde danser
tous les oiseaux du quartier
viennent se poser sur mon fil

*************
Sylvie Sicotte (1936-1989)
Pour appartenir, recueil de poésie
Librairie Déom, Monréal, 1968, p. 93

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s