L’éducation dans 100 ans

En lisant ce billet de François, qui nous rappelle l’importance d’humaniser ce monde technologique, j’aboutis par la suite à cette réflexion d’un futuriste torontois, F. David Peat, sur ce qu’il entrevoit que sera le monde de l’éducation en l’an 2100. Je traduit librement sa synthèse :

*****************************************************
J’en tire sept conclusions à priori :

  1. Les jours où prédominent les lectures magistrales par un enseignant devant une salle pleine d’élèves en mode passif sont comptés;
  2. Le rôle des technologies en salle de classe ne cessera de croître en importance (malgré les embûches rencontrées en cours de route – note de Ze Cool : ouais, on a vu ça cette semaine…);
  3. L’éducation à distance sera un outil commun, permettant de jumeler adéquatement enseignant, sujet et élève;
  4. Les carrières/emplois émergeront de façon « organique » des habiletés, talents, compétences et passions de l’individu;
  5. Or donc, l’éducation sera façonnée pour chaque apprenant et non forcée de façon uniforme à tous les élèves, tel le modèle de production en masse présent aujourd’hui;
  6. La classe physique sera remplacée évevntuellement par une classe virtuelle; et
  7. L’éducation sera essentielle afin de donner aux gens un sens de pertinence (« sense of purpose« ) et de les doter de « l’ameublement mental » qu’ils auront besoin pour profiter d’un monde où travailler pour vivre ne serait peut-être plus important.

*******************************************************

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s