Longue traîne individuelle, diversité et choix pédagogiques

Intéressant ce billet de Florence Meichel qui relate des propos de Nicholas Vanbremeersch, à l’effet que « je ne crois pas à l’avatar universel, mais à la richesse des interactions, lieu par lieu…Fragmenter est une bonne manière d’éviter les unifications qui se révèlent souvent simplistes : la longue traîne peut se vivre à un niveau individuel ».

J’adhère. Blogger, Twitter, Lively, Diigo, Del.icio.us, Adobe Connect, D2L, Elluminate, Bloglines, via portable, via Blackberry et j’en passe. Si je « reste » trop longtemps dans un, j’ai comme l’impression de manquer quelque chose d’utile ailleurs; est-ce que d’autres plateformes me permettraient d’étendre ma « portée réflexive » sur des sujets pertinents à ma profession? Je crois que oui. Ma longue traîne à moi me permet l’accès à une diversité d’idées, de points de vue, de gens, d’arguments, de contre-arguments et c’est tant mieux!

Exactement comme un enseignant qui fait appel à un coffre d’outils bien garni (et toujours en actualisation) pour la planification, la réalisation et l’évaluation des activités d’apprentissage. Je me méfie d’une approche unique à l’acte d’enseigner; que ce soit l’apprentissage par projet, collaboratif, sociocontructif, magistral, etc. Chacune de ces approches a UNE place dans la démarche (de l’élève, de l’enseignant); c’est au professionnel de l’enseignement (et non le technicien de l’enseignement) que revient la responsabilité de faire les choix appropriés afin de maximiser les occasions d’apprentissage chez l’élève. On leur doit bien cela.

Mise à jour, 22 août : Je poursuis ma réflexion à ce sujet dans un commentaire laissé sur le blogue de Florence. Aussi, je fais un lien avec un autre billet que j’avais écrit récemment et où je cite cette phrase de Harold Jarche : « Learning is an individual activity that often happens with and is supported by others. We may learn on our own but usually not by ourselves. Unless we live on a desert island, we learn socially. »

Publicités

One Comment

  1. Je suis d’accord avec ta vision des choses et d’un autre côté il y a aussi des facteurs limitants : le temps et la disponibilité ne sont pas infinis…je rejoins ce que tu as ajouté dans ton fil twitter : «  »You don’t have to know all the technology, you have to know ABOUT the technology. » ça me parait essentiel pour sortir la tête du guidon et avoir un vue d’ensemble !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s