2008 : une année en dents-de-scie

The year 2008 was a ‘checkered’ year (Thanks @BorisSchapira) for me, professionnally. Sometimes white, sometimes black, but never dull. This post is a resumé of things/discoveries/preoccupations that caracterized my last 12 months, plus a few modest and humble predictions for 2009.

Comme bien d’autres gens, cette saison des Fêtes est aussi un moment où on est tentés de faire un bilan de l’année qui s’achève. Dans mon cas, je considère 2008 comme une année qui m’a procuré de bons moments mais qui a aussi été source de moments plus difficiles. Ce billet se limite à mon expérience professionnelle; je vous liste ici un échantillon de ce qui a caractérisé mon année au travail et quelques prédictions pour 2009.

Ce que j’ai aimé

  • L’établissement et l’élargissement de mon réseau personnel d’apprentissage (RPA, acronyme de mon cru, je crois, ou PLN en anglais) en grande partie grâce à Twitter. Lors de mon passage au NECC de San Antonio, une collègue m’a montré comment utiliser Twitter à partir de mon cell. Depuis, suis devenu accroc. Je ne peux pas compter le nombre de fois où j’ai fait une découverte intéressante, un lien particulier, une question répondue en un clin d’œil. J’ai étendu mon réseau au-delà de la communauté d’éducateurs; des artistes, des designers, des spécialistes en marketing web, des personnalités connues du monde sportif, des journalistes, des penseurs. Ça peut sembler chaotique, complexe et même des fois cacophonique, exigeant de moi des efforts additionnels de focus et de concentration, sinon c’est l’éparpillement. Mais n’est-ce pas un peu comme ça que 21e siècle avance et comment on doit préparer les jeunes qui l’occupent/l’occuperont? D’ailleurs, Ross Dawson soulève ceci quand il parle de Constant partial attention
    dans cet excellent billet, retrouvé comment? Mon réseau Twitter bien sûr J. Twitter fut pour moi l’application de l’année en 2008!!
  • Travailler avec un groupe d’enseignants passionnés par leur travail et leur amour des enfants : ça fait 8 ans maintenant que nous offrons des cours en ligne ici au NB francophone. Nos cours au secondaire profitent surtout aux élèves en régions éloignées (lire : petites écoles). Toutefois, ce qui fait que ça marche, ce n’est pas autant ces beaux contenus affichés en ligne (et ils sont beaux!), c’est plutôt la capacité pour un élève et un enseignant d’établir un réel lien apprenant-enseignant. Encadrement, personnalisation, rigueur à la tâche, tâches pertinentes, suivis, apprentissages, voilà le lot de ce dossier, qui verra dans les prochaines années des changements que j’espère positifs…
  • Dialoguer avec des gens de partout, par une variété de moyens. Tiens, par exemple, en même temps que j’écrivais ces lignes, je recevais un message texte dans Skype venant d’un type qui travaille pour Diigo. Il a lu mon tweet de ce matin dans Twitter où je disais avoir des pépins à faire rouler Diigo dans Internet Explorer. Il me guida alors vers l’installation d’une nouvelle version, quelques paramètres dans IE à changer et hop! problème résolu. How to have Tech support without paying for it!!!
  • Découvrir le potentiel impressionnant du mobile : et ce n’est qu’un début. Je prédis que 2009 sera une année où l’essor du mobile pour l’apprentissage fera changer bien des paradigmes (disons-le quelques fois un peu têtus)… (Et surveillez bien le Zune J). Quand j’ouvre les signets de mon fureteur sur mon Blackberry, je retrouve Zecool Twitter, Zecool Posterous, Zecool Mippin, Zecool Mofuse, Globe and Mail mobile, NY Times mobile et un lien pour télécharger ma carte d’embarquement pour un vol d’Air Canada. Ai-je toujours besoin d’un ordi portable?? Hmmmm… Et puis, bientôt, le projet Gutenberg sera disponible en mobile, sans le Kindle. À suivre.
  • Découvrir les États-Unis, surtout des gens intéressants qui les peuplent. De l’inspiration que procure Barack Obama (j’en commande 10 comme lui, pour le Canada) la gentillesse des gens de San Antonio, aux réflexions oh! combien pertinentes d’édublogueurs qui ne se prennent pas pour d’autres (sont pas si intimidants qu’on pourrait le croire…). Ça modifie ma perception trop longtemps nourrie par les Stella Awards, Jerry Springer ou autres conneries venant des états du sud ou encore par le fameux « Talking to Americans » de Rick Mercer.
  • Découvrir des livres au pouvoir transformatif. Quelques titres :
  • Découvrir des applications Web et l’apanage des mash-ups, conçues « pour les bonnes raisons ». Liste bien trop longue à placer ici. D’ailleurs, si vous avez un lien qui regroupe de telles applications, laissez un commentaire 😉
  • Découvrir que je reste malgré tout passionné par le domaine dans lequel je travaille. Voilà ce qui compte, sinon…

Ce que je n’ai pas aimé

  • Je blogue moins souvent. Tant de choses à vouloir dire mais si peu de temps. Et Twitter ici? Cela a-t-il été un frein à mes élans de blogueurs ou bien si cela a plutôt favorisé une discussion en continu, 140 caractères à la fois?
  • J’ai une perception, un sentiment de malaise, un doute, quoi! que la vision des décideurs face à l’apprentissage et du rôle essentiel que jouent les technologies d’apprentissage, s’estompe; n’était-ce qu’une banale mode, à leurs yeux? La crise financière ne se traverse que par des compressions budgétaires hors du commun? On nous dit de savoir investir dans des domaines clés; et l’éducation dans tout ça? Ça coûte cher? Essayez le coût de l’ignorance! Ce billet de Will Richardson fait résonner mon sentiment :
    • « And here is the thing: I am so tired of waiting for something, at this point almost anything to meaningfully change in our collective story of education. I look at my own kids every day and grow more and more frustrated with their education, one that is not unlike millions of other kids in this country and one that is no doubt degrees better than millions more. And the world as it is is not helping out either. Huge budget cuts are looming almost everywhere you look. In our state, budgets will no doubt fail in April, and more cuts will ensue. And rest assured, there will be no bailout for education. »
    • Je crois que 2009 sera une année charnière : ça passe ou ça casse. Mais Richardson ne se décourage pas : « We’ll have to continue changing one parent at a time, one teacher at a time, one classroom at a time, one school at a time, connecting the good works and finding a wider and wider audience for the conversation. And we have to continue to create that compelling new reality of what’s possible, post by post, tweet by tweet. And, we have to continue to dream it. »
  • La muraille de la Cité de Troie (i.e. réseau informatique) semble s’élever de plus en plus haut et au sommet y sont les soldats Websense; blocage presque systématique de sites tels que Flickr, Slideshare, GMail, PicNik, Skype et j’en passe. Il faut écrire et argumenter haut et fort afin que les techniciens décident de m’ouvrir un hublot dans cette muraille pour pouvoir accéder à des applications pertinentes (comme j’ai dû faire pour Skype et Twitterberry). Je peux comprendre leurs arguments techniques pour le blocage (jusqu’à un certain point) mais c’est comme la queue qui secoue le chien, ici (Tail wagging the dog). On a manqué maintes et maintes fois des occasions d’éduquer face à Internet. En transférant la responsabilité vers le personnel éducatif de déterminer ce qui constitue un usage approprié et de recommander en ce sens, c’est aussi une imputabilité qui leur est transférée. Avec la liberté vient la responsabilité. Donc, que l’on m’explique en quoi on doit se méfier pour tel ou tel site (sécurité, etc.) et je serai mieux équipé pour promouvoir ou non son usage. Ou bien, comme le soulignait Jeff Whipple, on devrait plutôt penser à récupérer ces applications web (le futur est là) pour les loger de ce côté de la grande muraille… hmmmm, tendance 2009?
  • L’interdiction du cellulaire dans les écoles. Bête comme nos pieds. Il existe pourtant des pionniers qui en font un usage tout à fait ahurissant pour les apprentissages. Je pense à Liz Kolb de Chicago, en particulier. Des pratiques gagnantes qui sauront en inspirer d’autres.
  • Bon j’arrête ici, esprit du Temps des Fêtes oblige.

Un seul souhait pour 2009 : LA SANTÉ! Le reste suivra…

Allez, on se revoit de l’autre bord du calendrier.

Mise à jour 14h39 – 23 décembre : Pas sitôt publié que je vois passer dans Twitter ce lien, via @lkolb (celle qui utilise le mobile en salle de classe) où il est question d’un labo médical à même votre mobile!! Un extrait :

« A new MacGyver-esque cellphone hack could bring cheap, on-the-spot disease detection to even the most remote villages on the planet. Using only an LED, plastic light filter and some wires, scientists at UCLA have modded a cellphone into a portable blood tester capable of detecting HIV, malaria and other illnesses. Blood tests today require either refrigerator-sized machines that cost hundreds of thousands of dollars or a trained technician who manually identifies and counts cells under a microscope. These systems are slow, expensive and require dedicated labs to function. And soon they could be a thing of the past. »

Publicités

Un commentaire

  1. Excellente rétrospective de 2008 :-)Faudrait bien je fasse la mienne – la publier ? peut-être si temps…Entretemps, bonnes vacances des Fêtes 2008 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s