Prendre sa place au soleil

Depuis que je travaille au dossier des cours en ligne pour les élèves francophones du Nouveau-Brunswick (c’est-à-dire 2001), j’ai toujours cru en la nécessité de faire une bonne et saine promotion de ce qui se passe dans nos salles de classes virtuelles.


Je réalise au fil des ans qu’il y a de nombreuses représentations de ce qu’est la formation à distance. Je réalise aussi qu’il en vient à chacun de prendre sa place au soleil et de montrer haut et fort ce qui se passe de bien, dans ce cas-ci, en termes d’accès équitable par les petites et moyennes écoles à une gamme variée de cours en ligne.


D’ailleurs, le graphique ci-dessus illustre que 78% de tous les élèves (plus de 3000) qui ont suivi un cours en ligne avec nous depuis 2004 (année où on a pu commencer à recueillir des données plus fiables) fréquentaient/fréquentent un école en région rurale ou dans un centre urbain anglo-dominant (ex. Fredericton, St-Jean).

Ce printemps, nous avons voulu que les parents puissent faire l’expérience de l’environnement d’apprentissage; une rencontre parents-maîtres « provinciale » et virtuelle a eu lieu le 14 avril dernier. Quarante (40) ont répondu à l’appel et ont logué dans Adobe Connect à partir de leur domicile et ont pu converser avec l’enseignant de leur enfant. Pas beaucoup diront certains, mais avez-vous déjà compté le nombre de parents d’élèves de 12e année qui se déplacent à une école pour la soirée parents-maîtres de celle-ci?? En tout cas, on va continuer dans ce sens.

Et puis, il y a les défis : processus de recrutement, placement initial efficace, formation des intervenants, et récemment, les compressions budgétaires. Ceci nous amène à repenser la livraison du service, ce que nous sommes en train de faire présentement. Mais voilà qu’aujourd’hui, le 1er mai, un beau coup de pouce innattendu nous arrive : le témoignage d’un élève de Kedgwick, village du comté de Restigouche, qui publie son article dans le quotidien L’Acadie Nouvelle, section Cahier jeunesse (qui en passant, sera complètement en ligne bientôt). Titre et lien vers son article (en PDF) : Une mine d’or pour les élèves du N.-B.

Bravo David pour ton initiative! Je retiens surtout ton dernier paragraphe :

« Donc, élèves de 11e et de 12e année, n’hésitez pas à vous inscrire à l’un
des cours disponibles. Un cours en ligne pour un semestre durant une de vos 13 années à l’école n’est certainement pas de trop. Surtout avec un monde postsecondaire et un futur milieu de travail devenant de plus en plus branchés, ce ne sera pas un luxe d’être mieux préparés technologiquement, et les cours en ligne nous permettent de l’être. »

Voilà, plus rien à ajouter 🙂

(Si, si! (1) Merci à Hubert d’avoir hébergé ce PDF sur un site, permettant son téléchargement, et (2) une précision pour le 2e paragraphe de l’article de David : ces cours sont développés par le ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick, en partenariat avec le GTA-Université de Moncton, et sont logés sur la plateforme Desire2learn. Les sessions en direct, synchrones, ont lieu avec Adobe Connect.)

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s