Savoir regarder par en avant, pas en arrière

D’entrée de jeu, je l’annonce : je quitte le dossier des cours en ligne au ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick. Ce dossier dans lequel j’œuvre depuis sa gestation en 2001, de son enfance et de son adolescence, de 2002 à aujourd’hui, a été l’épisode la plus trippative de ma carrière professionnelle. Tout était à faire en 2001; nous avons inventé, foncé, collaboré, réseauté, développé, pris des raccourcis (just do it!), cogité, brassé, visionné, gagné des prix… et ensuite vinrent : planifier la suite, proposer, espérer, attendre, expliquer, réexpliquer, avalé notre salive, reprendre, replanifier, déposer, attendre, être patient. Depuis quelque temps, malgré un travail exceptionnel continuel des acteurs de premier plan, i.e. les enseignants et les élèves, le dossier, qui est selon moi largement trop méconnu, semble avoir pris une certaine tournure. J’ose espérer que de belles choses continueront de se passer là; avec les gens qui prennent le relai, j’en suis persuadé. Mais le temps est venu pour moi d’aller voir ailleurs.

Mais où? Crise financière oblige, pas évident de quitter la « sécurité d’emploi » pour laquelle je me sens privilégié d’avoir… Hang tight, Jacques! Weather the storm! Ensuite, on verra bien. Et comme c’est souvent le cas dans la vie, au moment où on s’y attend le moins, on vous fait une offre, out of the blue. J’irai donc dans une autre équipe au Ministère, rejoindre une équipe de projet qui travaille depuis un certain temps dans un gros chantier; celui d’un nouveau système provincial d’information des élèves, ou SPIÉ. Qu’est-ce que je connais dans ceci? Honnêtement, très peu. Pas grave. On va apprendre, et apprendre ensemble avec une belle gang qui fait du travail sérieux mais qui ne se prend pas trop au sérieux. J’aime. Mon rôle? Communication. Entre francophones et anglophones (noble mission, s’il en est une), entre écoles, districts et ministère, entre directions du ministère. La main droite doit savoir ce que la main gauche fait. Bon, oui, c’est vrai, je connais pas mal de monde dans le système d’éducation publique ici. Rassembleur, matchmaker; hummm, j’aime, aussi.

Mais je m’engage à maintenir une chose : ne pas cesser ma veille technopédagogique. D’abord un blog commencé en 2002, laissé tomber en 2003, repris fin 2004, et ensuite, les fils RSS, les signets Delicious, la prolifération vertigineuse d’outils web 2.0 et de ses possibilités pour l’apprentissage et enfin, Twitter, qui depuis 1 an maintenant, a complètement redéfini/consolidé mon réseau professionnel et mes sources d’inspiration. C’est comme si je travaille dans les profondeurs d’un étang et qu’à l’occasion, je remonte à la surface prendre de l’air. Ou encore, je viens prendre un instant m’abreuver au ruisseau qui coule toujours (choisissez votre métaphore). Ceci est quelque chose d’intégré en moi. L’extension de mon cerveau, presque. Je vais donc continuer, apprendre (encore et toujours) et espérer « siffler en travaillant »…

Mais avant cela, graduation de ma fille aînée et des vacances au bord de la mer, vivement…

A+

Publicités

6 Comments

  1. C'est un formidable boulot que tu as accompli jusqu'à présent, Jacques. Ceux de ta trempe qui oeuvrez au développement et à l'intégration des nouvelles technologies en éducation au Nouveau-Brunswick, et vous êtes trop nombreux pour en faire une énumération, exercez une influence qui dépasse votre poids démographique.Le fait que tu relèves de nouveaux défis s'inscrit parfaitement dans l'inage que nous nous faisons de ton penchant pour l'innovation. Je suivrai avec beaucoup d'intérêt ce nouveau projet qui m'intéresse au plus haut point.

  2. Merci François. Venant de toi, c'est très spécial. Au fond, j'ai toujours cru que le cerveau humain se distingue du cerveau reptilien par notre "incessante quête de gratification". Eh bien là, je me sens gratifié. 😉

  3. J'espère simplement que le MÉNB pourra trouver quelqu'un d'aussi passionné que toi. Des fonctionnaires qui laisse les profs fonctionner, ça vaut de l'or! ;)Aussi, assures-toi de me tenir au courant des développements du SPIÉ et si tu as besoin "d'input" de quelqu'un sur le terrain, tu sais où me trouver!Amuse-toi bien! Aujourd'hui est un grand jour, c'est le premier jour du reste de ta vie! 😉

  4. Toutes mes félicitations pour ce nouveau défi, Jacques. Et à n'en pas douter, c'en sera un, un défi :-)Mais tel que je te connais, tu sauras le relever, malgré les embûches inhérentes à ce genre de projets, grâce à la collaboration de tous, ce dans quoi tu sais faire, et très bien à part ça :-)En espérant que le MÉNB puisse continuer, malgré les coupes drastiques, à être un leader dans le domaine des cours à distance en ton absence du dossier…À+ 🙂

  5. Bonjour JacquesD'abord, félicitations et bon succès dans ce nouveau rôle au MENB. On aura certainement la chance de se croiser et de jaser de nouveautés du Web en éducation.A+ et bon été!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s