Prémisse de base pour les TIC en éducation

J’adore ce paragraphe du billet de Bruno Devauchelle (blogue : Veille et analyse TIC) :

« Si l’on prétend former des citoyens responsables, avant de verrouiller les ENT [environnements numériques de travail] et d’en faire des univers fermés et inutilisés, il faut que l’on développe de véritables stratégies d’usage. On rangera soigneusement d’abord les tableaux blancs numériques interactifs au rang des objets de passage. Puis on renoncera aux vieilles habitudes d’enseignement du lycée. Et enfin on réfléchira ensemble aux jeunes et à leur culture pour comprendre qu’il est nécessaire de proposer de nouveaux chemins, tant ceux qui ont été utilisés depuis de nombreuses années sont incapables de prendre en compte autrement qu’à la marge les changements essentiels de notre société. »

Le problème semble universel… Je l’ai souvent répété (et ici): chaque enseignant doit actualiser, de façon récurrente, son référentiel pédagogique à la lumière de l’époque où l’on vit, des jeunes que l’on guide et des habiletés qu’ils ont/auront besoin pour vivre une vie enrichissante. Méchant contrat!

Advertisements

1 commentaire

  1. Symboliquement, on apprend toujours à faire ses premiers pas à quelqu'un, mais le plancher sur lequel il réalise désormais l'exercice est la plate-forme d'un TGV ! Normal que les référents et repères ne soient plus les mêmes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s