Prendre sa place au soleil

Dans la foulée de ma récente présentation en ligne (voir mon billet précédent — Le Manitoba répond), quel ne fut pas mon plaisir de lire ce matin ce billet de Bernard Manzerolle, mentor en TIC au District 11 (région de Kent — d’ailleurs, la photo sur la bannière d’accueil de mon blog a été prise là, Richibouctou). Son district met à la disposition de ses écoles des carnets Web, dans le but d’améliorer les compétences langagières des élèves, et en référence aux questions suivantes :

  • Est-ce qu’écrire dans un carnet Web peut stimuler l’élève à lire à la maison?
  • Est-ce que le carnet Web peut stimuler la lecture et l’écriture de nos élèves?
  • Est-ce que le carnet Web de classe « invite » les parents à prendre part aux activités de la classe?
  • Est-ce que l’usage du blogue en classe pourrait être une stratégie pour améliorer la littératie chez nos jeunes… et moins jeunes?

Je fais un lien sans équivoque entre cette initiative et une des raisons d’être de l’école francophone : celle de la construction identitaire dans un milieu anglo-dominant. Voici une reproduction du commentaire laissé plus tôt sur le carnet Web de Bernard :

Dans le contexte de ce territoire où les défis de la littératie en français sont, disons-le, importants, je considère que l’accès au carnet Web par les élèves et enseignants est un pas de plus dans la bonne direction, en autant que le projet soit bien encadré et guidé (ce qui semble être le cas). Ces jeunes de la génération C, qu’ils soient du Kent ou d’ailleurs, doivent profiter des outils du Web participatif afin de “prendre leur place au soleil” sur le Web, en FRANÇAIS. Ce n’est pas parce que l’interface d’un outil web 2.0 est en anglais qu’il faille écrire dans la langue de Shakespeare… Je vois trop de francophones d’ici qui, par exemple, écrivent dans Twitter uniquement en anglais… Pourtant. Mais attention, faut pas se “ghéttoïser” (i.e. se renfermer sur soi) en se manifestant en français. Bien se connaître soi-même (et avoir les mots pour le dire) permettra ensuite une ouverture sur le monde, de nos voisins d’à côté aux gens d’ailleurs sur la planète (qui, en passant, semble un p’tit peu plus petite avec le Web — ces jeunes vont le découvrir, je crois).

Bonne continuation aux carnetiers du Web!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s