PBL : quatre questions-clés

teamwork-pictofigo
(Via Pictofigo.com, sous licence Creative Commons 3.0)

 

De façon succincte, voici 4 questions pour l’apprentissage par problème (PBL) :

 

De quoi fais-je partie et quels problèmes méritent que je m’y attarde?
Quelle est l’histoire derrière ce problème?
Qu’est-ce qui est possible et qui serait extraordinaire?
Comment pourrais-je colliger mon travail afin qu’il soit compris des autres et qu’il les inspire?

 

Ta-dah!

Publicités

4 commentaires

  1. Intéressant, mais j’aimerais voir le tout appliqué à des situations d’apprentissage, des exemples finalement. Ça existe?

    Monique Lachance

    Envoyé de mon iPad

    >

    • Salut Monique,

      À priori, je pense à nos SAI (scénarios d’apprentissages intégrés) que les enseignants des écoles communautaires entrepreneuriales d’ici concoctent afin de placer les jeunes en projet signifiant. J’en ai parlé et partagé ce lien avec son responsable (@ecolecommNB) qui saura sûrement en faire bon usage; le formulaire du SAI, sur notre portail interne (…!), est une sorte de « travail en chantier » et non un rapport, ce qui fait que l’enseignant (ou groupe d’enseignants) qui mettent sur pied un projet rassembleur et intégré (avec liens aux prog. d’études, artéfacts de diffusion et d’évaluation, étapes, planif $$, ident. de partenaires, compétences visées, valeurs, usages du numérique, etc.) peuvent se servir de ce canevas tout au long du processus où les jeunes sont en projet.

      À mon avis, les questions-clés du PBL ici seraient un ajout fort pertinent qui aideraient le jeune à prendre conscience (métacognition, auto-évaluation) d’une démarche dont il est un acteur important. Tout à fait au haut du palmarès Hattie 😉

  2. Comme le dit Monique : intéressant.
    Mais…
    Mais tellement peu applicable au scolaire.
    Je n’ai pas vu vos SAI (je suppose qu’elles ressemblent à nos fameuses SAE québécoises), mais je doute fort qu’elles passent le test de tes 4 questions (ou encore des 16 de l’article référencé!). Pourquoi ?
    1- Parce que l’enseignant tient à garder le contrôle du problème.
    2- Parce que la solution du problème – ou les solutions, parce que, dans l’fond, elles se ressemblent toute – sont connues et jugées faisables non pas par l’élève, mais par le prof.
    3- Parce que le sens du problème (ou du projet) est souvent très artificiel (synonyme de «scolaire») et a peu (malgré les bonnes intentions des créateurs de SAE) d’intérêts pour l’élève même.
    4- Parce que l’enseignant tient absolument à «noter objectivement» le travail de l’élève. (Pour moi, l’évaluation est bien simple : il suffit de demander à l’élève «Quel était ton problème ? qu’as-tu appris et prouve le moi ! »

    Il serait sans doute intéressant que tu publies ici une des SAI et que tu en fasses l’analyse à l’aide de la grille suggérée dans ton billet. Si tu peux, choisis en une en maths (je m’y connais un peu mieux) et si possible par une basée sur les sempiternelles statistiques, les budgets ou une construction (tout à fait désincarnée) géométrique.

    • Merci Gilles. Je vais en chercher pour les maths. Ce ne sont pourtant pas les exemples dans la vie courante qui manquent 😉

      Oui, je crois qu’il faudrait bien que je décrive un de ces SAI qui s’est avéré un succès (i.e. apprentissages). En attendant, tu peux explorer http://www.apprendreetentreprendre.ca et cela pourra te donner une idée de ce que cela signifie dans une école/classe. Les clés : créativité pédagogique, liens aux programmes, mobilisation de partenaires, rôles centraux assumés par les jeunes et projets répondant à des besoins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s