Le CADRE21 : un état d’esprit, avant toute chose (2e partie)

*Ce billet est publié en parallèle sur le blogue de cadre21.org, dont le lancement a lieu aujourd’hui, 21 janvier.

(Partie 2 de 2)

salle cadre21

Quoi/comment accompagner et valoriser les agents de changement ?

 

 

Cette semaine de janvier 2016 est marquée par l’ouverture officielle du CADRE21 — Centre d’animation, de développement professionnel et de recherche en éducation pour le 21e siècle — situé géographiquement à Montréal. Comme veut en faire foi l’image ci-dessus, les locaux du CADRE21 proposent un environnement propice à l’innovation pédagogique et permettent à ses utilisateurs de cogiter, de débattre, de concevoir, de développer… sur des questions et des enjeux en éducation. Ces contributions visent à actualiser (positivement) des pratiques pédagogiques et des structures organisationnelles d’un système-école qui n’ont plus le choix de s’adapter au monde d’aujourd’hui (J’en parle ici, dans la partie I).

Il ne faut toutefois pas oublier que le CADRE21, comme l’indique le titre de ce billet, est bien plus qu’un lieu physique. C’est aussi un espace virtuel de formation continue, de veille stratégique et de partage/réseautage. Bref, un état d’esprit, au service des passionnés de l’apprentissage et des agents de changement en éducation dans le monde francophone (et francophile).

Fort des réflexions et des travaux issus du chantier École de demain de la FÉEP, le CADRE21 émerge aujourd’hui et propose les les visées suivantes :

  • Le CADRE21 a pour mission d’accompagner les intervenants francophones du monde de l’éducation – enseignantes et enseignants, personnel éducatif et cadres scolaires – dans leur réflexion, leur développement professionnel et leur veille sur les grands enjeux de l’éducation au 21e siècle.
  • C’est un laboratoire d’innovation pédagogique et organisationnelle pour le monde de l’éducation francophone.
  • Il est ouvert à tous les intervenants du monde de l’éducation. Ses activités se déroulent en français.
  • Le CADRE21 intègre judicieusement diverses technologies pour soutenir la création et la croissance de réseaux d’enseignantes et enseignants de partout.
  • Le CADRE21 vise à devenir une référence francophone incontournable en ce qui a trait à la curation des meilleures pratiques en éducation et de l’apport essentiel de la recherche actuelle en éducation.
  • Les activités du CADRE21 s’appuient sur les données de la recherche et des meilleures pratiques éprouvées.
  • Le CADRE21 propose une offre unique de développement professionnel pour les enseignantes et les enseignants de la francophonie. Un système de badges numériques permet de mettre à jour ses connaissances et de développer de nouvelles compétences :
    • Les badges numériques couvrent des champs de compétences complémentaires à la formation initiale des enseignants. Par exemple, les premiers badges numériques offerts portent sur des compétences en TIC (écriture collaborative), des stratégies pédagogiques (classe inversée) et la gestion de classe.
    • Les badges numériques se définissent sur 4 niveaux (Explorateur, Architecte, Virtuose, Innovateur). Au niveau Innovateur, les participants deviennent des acteurs de changement dans leur milieu en partageant leurs compétences sous forme d’accompagnement de leurs collègues et de leadership.
    • Les badges numériques sont offerts à des prix compétitifs afin de permettre aux enseignants et enseignantes de prendre en main leur développement professionnel dès le tout début de leur carrière, sans avoir à attendre après leur employeur.

Comme le souligne le tweet suivant de Raymond Vaillancourt, le défi du CADRE21 est de placer les enseignants (et leaders en éducation) au centre de leur apprentissage.

Vaillancourt

En appui, ce billet de Marc-André Girard souligne que le CADRE21 instillera « …une attitude de gagnant, une réelle ambition et une vision axée sur le 21e siècle : trois éléments manquants pour lui permettre de rayonner et prendre son envol ».

Ces enseignants qui s’engagent et qui s’entreprennent dans une démarche active de développement professionnel pourront assouvir (c’est notre souhait, du moins) leur curiosité professionnelle et leur volonté de « faire mieux ce qu’ils font déjà bien », en mettant à jour leurs compétences professionnelles au profit de pratiques pédagogiques qui innovent (et qui contribuent aux apprentissages des élèves, fondamentalement). L’apport du numérique pour enseigner et apprendre reste cela : un apport. Un apport essentiel, en 2016 ! La porte d’entrée (ou la toile de fond, choisissez votre perspective) demeure l’intention pédagogique claire.

*  *  *

Un commentaire d’une étudiante en éducation, placé en introduction à ce billet de Bill Ferriter (@plugusin), est à retenir :

« I will have to use my own curiosity and creativity alike to come up with the actual assignments that will engage students in their own curiosity. »

Ferriter réagit d’abord en déplorant les pratiques désuètes observées en développement professionnel, qui semblent freiner l’imaginationet la créativité des enseignants :

« Curiosity becomes a subversive act — a risk taken by those who simply aren’t satisfied with the scripts that we are expected to follow. »

J’estime qu’il a raison de dire que les choix faits par une institution pour ses enseignants envoient des messages clairs sur ce que valorise cette institution. Il importe alors que ces institutions puissent permettre l’expression de la curiosité professionnelle, appuyée par l’apport de pratiques éprouvées et de données actuelles de la recherche.   

« Ask teams to share what they are learning.  Push them to take their questions further. Celebrate every discovery regardless of how small those discoveries may seem to you. » [Traduction libre : Demandez à vos équipes de partager ce qu’ils apprenent. Incitez-les à pousser leur questionnement encore plus loin. Célébrez vos découvertes, aussi modestes soient-elles.]

 

Un état d’esprit disposé à apprendre… le « growth mindset » tel que défini par Carol Dweck, spécialiste du « growth mindset » et professeur de psychologie à Stanford U. :

« Individuals who believe their talents can be developed (through hard work, good strategies, and input from others) have a growth mindset. They tend to achieve more than those with a more fixed mindset (those who believe their talents are innate gifts). This is because they worry less about looking smart and they put more energy into learning. »  [Traduction libre : Ceux qui croient au développement de leurs talents par l’effort, les bonnes stratégies et la rétroaction des autres ont un état d’esprit disposé à l’apprentissage. Ils ont tendance à accomplir davantage que ceux qui ont un esprit plus fermé (et qui estiment que leurs talents sont des cadeaux innés). Les gens disposés à apprendre se préoccupent moins à paraître futés et mettent plus d’énergie envers l’apprentissage.]

 

En finale, dans une communauté éducative, TOUS bénéficieront du partage des propositions et des créations de pratiques pédagogiques émergentes et innovantes. Chacun s’engage dans une démarche de développement professionnel, valorisée et reconnue, dans une perspective continue de faire mieux ce qu’ils font déjà bien. Nos enfants en sont les bénéficiaires directs.

C’est bien ça, l’état d’esprit au CADRE21 !

3 badges

 

Les intervenants en éducation du monde francophone sont donc invités à découvrir le CADRE21, qui émerge en ce mois d’hiver québécois et canadien afin de croître au fil des mois et années à venir. Il vise à garder le cap sur les trois axes qui la constituent :

  1. Être un lieu d’animation et de réseautage (physique et virtuel) pour les intervenants de tous les ordres d’enseignement;
  2. Contribuer concrètement à la formation continue des enseignants par une offre qui s’appuie sur l’émission de badges numériques reconnus et rigoureux;
  3. Rester en veille stratégique afin d’amener à l’avant-scène les contributions signifiantes en recherche et en pratiques éprouvées.

C’est une invitation à partager activement l’espoir d’une école de son temps, par un engagement collectif et individuel de ses acteurs.

Longue vie au CADRE21 !


Jacques Cool

 

Coordonnateur du CADRE21

Le 21 janvier 2016

 

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s